28.9.16

Juste la fin du monde


Le RV était donné dimanche avec ma copine Hélène pour aller voir le dernier film de Xavier Dolan, Juste la fin du monde. Deux ans après la sortie de Mommy et notre sortie ciné il y a deux ans, on savait qu'on ne manquerait pas ce film! Nous sommes fans de ce très jeune cinéaste Québecois qui n'en finit pas de nous séduire à travers ses films, ses interviews. Juste la fin du monde nous montre un drame familial. Imaginez un fils malade qui vient annoncer sa mort prochaine à sa famille qu'il n'a pas revue depuis 12 ans. Xavier Dolan a pu dire que "C'est la trajectoire, surtout la trajectoire des mots, des choses qu'on dit ou qu'on ne dit pas dans ce film qui compte." Le dialogue qui se noue ou ne se noue pas est au cœur de l'intrigue. Le fils se heurte aux crises d'hystérie de la mère, au caractère sanguin et ordurier du frère, au temps perdu (et à la trop longue séparation) avec la sœur qu'il n'a pas vraiment vu grandir. Les plans rapprochés montrent toujours des personnages seuls, soulignant ainsi davantage leur isolement et les liens brisés. Seule la belle sœur semble pleine d'empathie pour ce jeune homme. Dolan trouve les mots justes, filme des expressions très fortes. Les acteurs (Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Léa Seydoux ou Marion Cotillard) jouent tous merveilleusement bien et la musique occupe une place encore essentielle dans ce film. Xavier Dolan a récemment confié que le désir d'un film naissait parfois d'une rencontre avec une musique et que les premiers plans d'un film sont ceux qui accompagnent cette musique et que le reste du film (l'histoire, le découpage ou les personnages) n'était envisagé qu'après. La musique sert sans arrêt de ressort émotionnel et les morceaux choisis sont juste parfaitement adéquats.... Dolan aurait bien pu mériter la palme d'or...
On sera là pour la sortie de son prochain film!

Ah, et j'ai brunché avec Hélène chez Joe Allen. Mes photos ne sont pas très nettes, alors j'ai rajouté des photos prises chez Joe Allen dans le passé. La nourriture est américaine et toujours bonne et gourmande!
C'était aussi l'occasion de parler vacances avec Hélène qui revenait comme moi des Etats-Unis, mais qui a fait un sacré road-trip qui l'a emmenée de New York à Washington, en passant par Detroit, Chicago ou la Pennsylvanie chez les Amish!


24.9.16

Notre patrimoine

Le weekend dernier avaient lieu les journées du patrimoine.
Nous en avons pleinement profité cette année encore avec Little Love et des collègues.
Je commence à avoir fait le tour des lieux incontournables (Sénat, Assemblée Nationale, Elysée et autres lieux de pouvoir ...).
Cette année, j'ai donc ciblé l'ambassade de Roumanie, où nous étions invités à assister à un récital avant la visite...

Et, j'avais aussi aménagé un programme pour Little Love avec la superbe visite de la Garde républicaine.
Little Love qui réclamait aussi depuis longtemps une visite des égouts  a pu s'y aventurer. J'y allais à reculons mais j'avoue que la visite se révèle assez passionnante. On a amélioré notre connaissance de l'eau et des égouts. On doit l'immense réseau des égouts à Napoléon!
Je me suis quand même un peu inquiétée lors de cette visite et je me demande encore s'il est prudent d'emmener de jeunes enfants. Si vous effectuez cette visite, le premier panneau vous mettra en garde contre la leptospirose, la bactérie liée à l'eau...

Mon coup de cœur va cette année à la Sorbonne. Pour ces journées du patrimoine, on accède à la chapelle, où repose Richelieu et on visite de superbes salles d'apparat (où le recteur de l'Académie de Paris reçoit les 26 recteurs d'académie et où les épées d'académiciens sont remises par exemple)... Tout est somptueux!

Il est bien connu qu'il suffit souvent d'ouvrir grand les yeux à Paris pour voir des lieux beaux et chargés d'histoire. Tout près de l'ambassade de Roumanie, au 29 avenue Rapp, on peut observer cet immeuble Art Nouveau...! Une splendeur!

Je vous embrasse et vous souhaite un bon weekend.
Et vous, avez-vous profité de ces journées du patrimoine?


21.9.16

Un nouveau parfum très addictif signé Courreges


J'ai tout récemment été à la rencontre d'Hyperbole, le parfum nouveau-né de la célèbre maison de couture Courrèges et des deux nez à l'origine de ce parfum, Antoine Lee et Jean Jacques.
Les deux parfumeurs m'ont confié avoir voulu créer un parfum très addictif et très Courrèges. Ils ont choisi d'utiliser le tabac (le tabac blanc) pour lui donner de la puissance et du caractère... Le parfum est empreint de modernité et de masculinité avec ce tabac, mais il évoque aussi une robe Courrèges et la féminité avec la vanille, la fève tonka et le patchouli... Je l'aime déjà! Il est envoûtant et très addictif!
Après la fille de l'air, Empreinte, Eau de Courrèges ou Courrèges in blue, ce dernier-né pourrait bien nous rendre totalement accros!

La ligne mode Courrèges, dont je parlais cet hiver, est toujours aussi belle et intemporelle...

Elle gagne à être portée!
Magnifique, n'est-ce pas?
Et vous, quel est votre parfum du moment?
xo

18.9.16

Une baignade à la piscine Molitor

Il y a des invitations qui ne se refusent pas! Imaginez ma joie quand Fitbit m'a invitée à me baigner à la piscine Molitor, dans le XVIème!
On doit la piscine Molitor de style art déco à l'architecte Lucien Pollet, qui construisit aussi la piscine de Pontoise ou la piscine Pailleron (située dans le 19ème arrondissement à Paris).
Vive ce bassin d'hiver à Molitor, son eau non chlorée, ses cabines uniques aux fenêtres hublots dignes des gros paquebots et les coursives... Sachez qu'il existe aussi un bassin d'été et que la piscine dans son ensemble avait été désaffectée pendant une vingtaine d'années, pillée et recouverte de graffitis.
En 2012, une rénovation est en marche et la piscine rouvre définitivement ses portes en 2014.
L'accès se fait désormais aux scolaires, aux clients de l'hôtel ou du club Molitor et à quelques heureux privilégiés...
Ce soir-là, le bassin était presque à moi!
Les blogueuses n'aiment pas se montrer en maillot, même à Molitor!
J'ai donc vraiment profité de la piscine.
J'ai découvert les très jolis appareils connectés Fitbit qui ne sont pas réservés aux sportifs. Avec Fitbit, on mesure aussi ses activités quotidiennes. Les appareils sont de plus en plus personnalisables et suivent nos activités (sportives et autres) et aussi notre sommeil! Ils ont certainement un excellent effet sur notre style de vie et peuvent remplacer le coach qu'on verrait chaque jour pour nous booster...
Les formes et les appareils se multiplient, tout en étant de plus en plus fins et design, et j'adore leur couleur, qui vont par exemple de l'anthracite au rose...
J'ai bien hâte de les tester!

ps: J'ai aussi pleinement profité des journées du Patrimoine ce weekend avec Little Love,
(qui nous auront mené de la Sorbonne, aux égouts de Paris ou à la garde Républicaine...)
Et vous?
xxx

15.9.16

Rester vivant


Je partage encore quelques photos de Bretagne.
La dernière a été prise au Palais de Tokyo, dans l'exposition de Houellebecq.

Mon titre fait référence à l'exposition de Michel Houellebecq au Palais de Tokyo et à un essai qu'il a publié en 1991. Cette exposition ne m'a pas vraiment plu. Il faut dire que je n'ai pas lu Houellebecq. Or, cette exposition imaginée par Houellebecq mêle texte et images, fiction et réalité et brouille les pistes. La photographie, comme dans ses romans, y trouve une place de choix. Des artistes comme Iggy Pop ou Robert Combas ont aussi été invités et la mort du chien de Houellebecq ou le vide de l'existence sont des thèmes clés. Cette exposition nous donne à voir un artiste protéiforme qui a touché à tout. Tour à tour romancier, essayiste, poète, photographe, réalisateur, acteur ou encore commissaire d'une exposition, Houellecq reste vivant...

Mon look de vacances:
Pull Mascob
Jupe Petit Bateau
Superga disponibles sur Shoes.fr


bonne fin de semaine à tous!
xo