10.12.17

Saugella ou la cotton touch


Quand j'ai été invitée à découvrir les produits Saugella de Mediapharma, j'ai tout de suite accepté l'invitation. La campagne autour de la dangerosité des tampons hygiéniques battait son plein. La présence de dioxine (polluants industriels) ou de pesticides dans les tampons hygiéniques de certaines marques peut créer le syndrome du choc toxique chez la femme. Cette affection rare mais sévère, s'avère mortelle dans 5 à 15% des cas. J'ai compris que les tampons sont considérés comme des "produits de consommation classique" et sont donc soumis à une réglementation plus souple quant à l'énumération des composants. Les fabricants ne sont pas tenus de divulguer la composition exhaustive des produits d'hygiène intime. Or, la présence de glyphosate (substance active du Roundup de Monsanto) et d'autres pesticides a déjà été mis en évidence dans les tampons hygiéniques de certaines marques et de nombreux scientifiques ont déjà témoigné sur la dangerosité de l'utilisation de tampons hygiéniques.
Pour ma part, je me suis tournée vers Saugella, aux extraits naturels de Thym et de Calendula depuis quelques mois. Je fais totalement confiance à cette marque qui n'a jamais été épinglée comme dangereuse et qui ne présente pas de dioxine ou de pesticides dans ses composants. Choisir Saugella, c'est aussi décider de rester en vie...

Une de mes amies que j'ai aidée à déménager m'a fait découvrir son alternative aux tampons et serviettes, la Cup. Sur le coup, j'étais emballée. Et puis, finalement, j'ai préféré rester fidèle aux tampons, de crainte de renverser ma Cup.

Et vous, qu'utilisez-vous?

Et j'ai retrouvé le goût du tricot.
Belle semaine à tous.
xo

6.12.17

The art scene in London





A Londres, on a pu visiter la Galerie Saatchi, où se tient actuellement une fantastique exposition dédiée  l'art contestataire "Art Riot" russe. On admirera la détermination des Pussy Riot, le groupe contestataire russe, anti-Poutine, à travers cette exposition, mais aussi les performances d'un homme-chien Oleg Kulik ou enfin celles du tout à fait interpellantes et choquantes de Piotr Pavlenski qui par exemple s'est cloué les testicules sur la place Rouge à Moscou pour montrer jusqu'où il faut aller pour pouvoir se faire entendre en Russie.
L'exposition vaut vraiment le détour!
Je n'ai pas pu m'empêcher de prendre en photo ces deux beaux jeunes hommes très stylés et tellement British.




Nous sommes aussi sortis des sentiers battus et avons choisi d'emmener nos élèves dans le Banksy Tunnel, un tunnel où Banksy avait organisé un festival de street art. Ce tunnel s'est imposé comme le lieu de prédilection des street artists et où les graffiti sont tolérés.


Grâce à mon amie Mireille, on a baissé la tête sur le Millenium Bridge où un street artist s'amuse à faire ces œuvres d'art avec du chewing-gum.
Londres me manque déjà et nous nous sommes donc rendus avec Little Love à la Galerie Thaddeus Ropac à Pantin pour admirer les tableaux et les barbes des artistes Londoniens Gilbert et George.

Take me back to London!!!
xxx

2.12.17

One week in London

Bonsoir,
Nous revenons juste de notre voyage scolaire à Londres. Voici la dream team (comme mon collègue Guillaume aime nous appeler) ou l'équipe des profs, autour de laquelle gravitaient nos 30 élèves...
Le voyage s'est très bien déroulé et le programme conçu par Guillaume était super intéressant: Tate Modern, the Globe, Covent Garden ou Carnaby Street ce jour-ci par exemple. Mais bien d'autres surprises nous attendaient. Vous avez peut-être reconnu les oeuvres d'Andy Warhol, de Dali ou d'Anis Kapoor à la Tate Modern. Les illuminations de Noel étaient de toute beauté partout (Paris fait pâle figure en comparaison). Les élèves se sont montrés fort sages et curieux de tout dans l'ensemble. Nous logions à Londres même en auberge de jeunesse et nous prenions les transports en commun, ce qui nous a permis de profiter pleinement de la ville. Et bien sûr, Guillaume et Mireille, sont  mes amis, ce qui rendait le voyage d'autant plus agréable. Le bonheur donc!
Bon weekend à tous!
xo

29.11.17

Tour Eiffel!



Comment ne pas se faire photographier par ses proches devant la Tour Eiffel?
Je suis toujours à Londres mais je reviens très vite.
Je porte un gilet Comptoir des Cotonniers (chanelisant), de la collection de cet été et une jupe Comptoir d'une ancienne collection.
Je vous embrasse!
Belle fin de semaine!

26.11.17

Globes, Pop Art et Black Friday!


J'ai récemment visité deux magnifiques expositions.
La première fut une vraie surprise. Il s'agit de l'exposition temporaire Globes à la Cité de l'Architecture. C'est toujours un plaisir de voir la Cité, les moulages du Moyen-Age ou de la Renaissance, les maquettes d'immeubles, d'aérogares, de différents projets aboutis ou avortés...
On voyage dans le temps avec des joyaux (parfois disparus tel le Couvent des Minimes à Paris ou conservés, telle la Sainte Chapelle) mais aussi dans l'espace (avec les maquettes d'immeubles parisiens, les premières tours du XIIIème des années de la fin des années 1950 ou l'hôtel particulier Jacques Cœur datant du XVème siècle à Rouen...

L'exposition temporaire Globes présenté à la Cité de l'Architecture est une pure merveille.
L'exposition nous dévoile 90 projets menés par des architectes, astronomes, géographes et écrivains autour du globe et de sa représentation. Qu'il s'agisse de nouvelles de science-fiction, comme Brick Moon d'Edward Everett Hale qui retrace l'histoire d'un jeune étudiant qui rêve de en orbite une lune de briques qui servirait de point de repère aux marins ou de projets conçus à diverses époques (pour des expositions universelles ou dans le cadre de la conquête de l'espace)... Nous avons fait cette exposition avec Little Love au pas de course suite à la visite des expositions permanentes et cela m'a tellement plu que je me suis promis d'y retourner.
On passe dans un tout autre univers avec l'exposition du Musée Maillol consacrée au Pop Art et à des artistes majeurs du Pop Art, grâce aux prêts du Whitney Museum of American Art de New York.

« Le Pop Art regarde le monde, il semble accepter son environnement qui n’est ni bon ni mauvais, mais différent. Un autre état d’esprit », dit Roy Lichtenstein. Le Pop Art s'inscrit dans une période bien précise, lors de l'émergence de la société de consommation. Les objets ordinaires du quotidien ou les images des media sont utilisés. Le terme Pop Art a été inventé par Lawrence Alloway à la fin des années cinquante pour montrer que l'art s'appuie sur la culture populaire de son temps et la traduit avec ironie. Le pouvoir des images se manifeste dans chaque œuvre.
L'exposition vaut vraiment le détour. On a le plaisir d'admirer des œuvres de Jasper Johns, Robert Rauschenberg, Andy Warhol, Claes Oldenburg, Jim Dine, Roy Lichtenstein... On découvre des artistes américains moins célèbres en France, tel George Segal ou John Wesley...
Les photos étaient malheureusement interdites. Je vous laisse donc le plaisir de voir les œuvres par vous-même.

Ces deux expositions sont vraiment superbes!
Et vous, avez-vous vu de belles expositions?

Je vous embrasse.
On part demain en voyage scolaire à Londres.
C'est mon collègue et ami Guillaume ci-dessous qui organisait.
Photo prise au BHV pour Black Friday!
Belle semaine à tous!
xo