25.3.18

"Paris m'attirait comme un phare " Van Dongen

Van Gogh, Vue de l'appartement de Théo, 1887
Van Gogh, La Colline de Montmartre avec Carrière et Moulins, 1886

Van Dongen, Le Moulin de La Galette ou la Matchiche, 1904

Ces deux derniers weekends, j'ai encore versé dans les sorties entre amis et le culturel...
J'ai dîné avec mon amie Suzy, qui venait à Paris pour le salon du livre au Breizh Café (le restaurant qui s'est ouvert à Odéon). Les crêpes mi-bretonnes, mi-asiatiques sont un pur délice, les saveurs sont originales et les crêpes toujours de qualité et succulentes. Le menu varie un peu par rapport à celui du Marais (ne cherchez pas par exemple la crêpe grand-mère aux copeaux de chocolat)... Vous risquez encore une fois d'être très agréablement surpris par les saveurs (miam une crêpe complète au beurre aux algues ou la crêpe miel citron. Un vrai bonheur!)

Remarquez au passage le roman posé sur la table, Les Deux Pigeons de mon collègue Alexandre Postel, un très beau roman sur le couple moderne. Ce livre nous montre les affres et l'amour des couples modernes. J'ai beaucoup aimé.

J'ai une nouvelle coupe et je porte un pull à pois Le Mont Saint Michel et un nouveau foulard Comptoir des Cotonniers.

Enfin, ne manquez pas l'exposition Les Hollandais à Paris, 1789-1914 au Petit Palais qui dure jusqu'à début mai.
Je voulais à tout prix voir des toiles de Van Gogh empruntées à différents musées d'Amsterdam et je n'ai pas été déçue! Dans la salle consacrée à Van Gogh, on découvre l'un de ses sublimes autoportraits,  et de sublimes vues de Paris: des toits qu'il observait depuis l'appartement de son frère rue Lepic, de la colline Montmartre (pas encore urbanisée), des moulins et des jardins potagers de Paris ou du Boulevard de Clichy... Les œuvres sont sublimes!
Le reste de l'exposition est tout aussi louable. On comprend l'attrait qu'a pu exercer Paris sur les peintres hollandais. Des liens se sont noués entre différents peintres et artistes. Les plus grands peintres hollandais sont présentés: Gérard van Spaendonck, Ary Scheffer, Jacob Maris, Johan Jongkind, Frederik Kaemmer, George Breitner, Vincent van Gogh, Kees Van Dongen, ou Piet Mondrian. Leur influence sur les artistes français ou leur inspiration née des toiles d'artistes français sont mises en avant grâce au rapprochement d'œuvres similaires. Ainsi, l'école de Barbizon qui regroupait des peintres tel Théodore Rousseau, Charles-Francois d'Aubigny, Narcisse Diaz de la Pena ou Jean-François Millet, et qui aimait dépeindre la nature sur le vif est largement représenté.
Des danses endiablées au Moulin de la Galette à Montmartre par Van Dongen, à la forêt de Fontainebleau, vue par l'école de Barbizon en passant par le boulevard de Clichy peint par Van Gogh, c'est tout un pan de Paris et de ses environs qui s'offre à nous!
Cette exposition est une merveille.

Bonne semaine à tous,
xo

1 commentaire:

thecoffeetimesabine a dit…

Je ne connaissais pas ces paysages de Van Gogh. Elles ne me déplaisent pas. Il faudra qu'un jour je me penche plus précisément sur cet artiste.